Faire les présentations

comportement de votre chinchilla


Dans leur habitat naturel, les chinchillas sont des animaux qui vivent en troupeau et qui cherchent naturellement la compagnie de leurs semblables. Des chinchillas de n'importe quel genre, âge ou origine peuvent se battre, si les présentations ne sont pas faites correctement avant la cohabitation.
En effet, comme les chinchillas sont territoriaux et peuvent être vifs, les présentations ne doivent pas être faites n'importe comment. L'impatience d'un propriétaire ou la précipitation peut amener à de graves blessures, voire à coûter la vie du chinchilla.

Avant de procéder à toutes tentatives d'introduction d'un nouvel arrivant, vos chinchillas doivent se sentir en sécurité avec vous. Un nouveau chinchilla a besoin d'au moins une semaine pour s'adapter à son nouvel environnement, voire plus si vous le juger nécessaire. Certains chinchillas peuvent même avoir besoin d'une réadaptation comportementale. Si vos chinchillas ont déjà vécu de violentes confrontations ou deviennent irritables avec les autres chinchillas, suite à de mauvaises méthodes de présentation, ils auront besoin d'être à l'écart des autres chinchillas, au moins quelques semaines, pour oublier et récupérer de leurs mauvaises expériences. Dans ce cas-là, le processus de présentation exigera plus de temps et de patience de votre part, pour réparer les dommages.

Il y a beaucoup de fausses informations qui circulent au sein de la communauté des chinchillas de compagnie au sujet des présentations et ce, finalement, au détriment des chinchillas. Par exemple, l'idée qu' « il suffit de mettre les cages côte à côte pour que les chinchillas se connaissent » correspond à la « méthode des cages contiguës » et conforte la territorialité des chinchillas. Cette méthode, ainsi que celle du Smooshing » (forcer la confrontation), peuvent être efficace de temps en temps, lorsqu'elles concernent des chinchillas socialement positifs ou inexpérimentés. Cependant, ce sont des méthodes potentiellement dangereuses et préjudiciables, qui échouent fréquemment, parce que les chinchillas possèdent des dispositions sociales différentes et TOUS les chinchillas ont des dynamiques sociales complexes.

Nous vous invitons à prendre un moment pour lire attentivement les informations suivantes, car elles couvrent certains principes fondamentaux concernant les comportements et les interactions dans un groupe de chinchillas (deux ou plus), qui dissiperont, quelques idées fausses. Par exemple, il est fortement peu probable qu'il y ait des chinchillas vraiment «solitaires», puisque les chinchillas sont, par nature, des animaux de troupeau et il est dans leur instinct biologique de chercher la compagnie de leurs semblables. Le fait qu'un chinchilla n'ai pas eu la possibilité d'établir une relation compatible ou n'a pas trouvé un partenaire avec lequel il se sent bien, ne signifie pas qu'il soit « condamné » à vivre en ermite. Le plus souvent, les chinchillas doivent «ETRE EDUQUES » pour vivre avec d'autres congénères et leurs mauvaises expériences du passé doivent «être oubliées » avant que la compatibilité puisse être réalisée.

Les chinchillas ne deviennent pas non plus « psychopathes » sans raison. Il y a TOUJOURS une raison, un facteur incitatif, qui amène le problème de compatibilité, souvent les humains ne l'ont pas trouvé.

Une autre rumeur sans fondement est que la cohabitation de mâles n'est pas conseillée ou même pas possible. Alors qu'en vérité, les paires M/M n'amènent ni plus ni moins de succès à long terme que les paires M/F ou F/F. La compatibilité dépend moins du genre que de la disposition sociale. En outre, les paires de même sexe entre un jeune chinchilla et un chinchilla plus ancien ou entre les seniors est habituellement plus facile qu'entre deux jeunes chinchillas.

L'indicateur principal de la façon dont un chinchilla réagira durant l'introduction est son expérience sociale (négative ou positive ou bien son inexpérience). L'expérience, bonne ou mauvaise, prédispose, aussi bien les humains que les animaux, quant aux attentes particulières face aux futures rencontres. Tandis que les gens peuvent choisir d'excuser ou d'écarter une mauvaise expérience, les animaux ne le peuvent pas. Ils sont limités par l'instinct, biologiquement « programmés » si vous voulez, pour apprendre du passé et pour projeter sur des situations futures ce qu'ils ont appris. Il est essentiel pour leur instinct de conservation qu'ils anticipent et réagissent à un problème potentiel, avant que les conséquences prévues ne se produisent. Et ce, indépendamment de la probabilité que ces conséquences se produisent réellement, ce que l'être humain a tendance à faire.

Socialement négatif

comportement social du chinchilla


Si dans son passé, un chinchilla s'est trouvé en présence d'un chinchilla montrant un comportement antisocial durant la rencontre (signes de dominance, morsures, jets d'urine, grincement des dents, poursuites et harcèlement au point d'arracher violemment les poils de l'autre), celui-ci développera par la suite une disposition sociale négative. Certains développeront un comportement antisocial après cette première rencontre, d'autres seulement après avoir rencontré plusieurs chinchillas ayant ce type de comportement ou encore après une exposition prolongée avec des chinchillas présentant des comportements antisociaux. Dans tous les cas, un chinchilla ayant vécu des expériences sociales négatives développera lui-même par la suite une disposition sociale négative et se comportera agressivement envers les autres chinchillas ; c'est un reflet de son passé mouvementé.

Les mauvaises expériences de leur passé, que quelques chinchillas reproduisent lors des rencontres, ne les rendent pas « désespérés », au point qu'ils n'aimeront jamais les autres. Ils auront simplement besoin de plus de temps et d'une patience supplémentaire de la part du propriétaire pendant le processus de présentation. Pour ces chinchillas, les introductions deviennent un processus d'apprentissage pour être compatibles avec les autres. Nous conseillons d'utiliser la méthode spécifique de Zone Neutre (voir article suivant) parce que, si des comportements antisociaux émergent, les temps de sorties vont les inciter à abandonner ces comportements. Si le propriétaire devient impatient et force la confrontation (Smooshing, cages contiguës) d'un chinchilla socialement négatif (beaucoup le sont), des blessures ou même la mort peuvent en être le résultat, car ces chinchillas auront appris à attaquer lorsqu'ils sont provoqués ou effrayés.

Il existe de rares situations où un chinchilla est très socialement négatif et où les comportements vont plus loin que les habituels signes de domination, au point qu'il est clair qu'il a une réelle intention de tuer. Dans ces cas-là, le chinchilla devra recevoir immédiatement une réadaptation comportementale, le temps de s'adoucir, avant que toute méthode de réintroduction ne soit tentée.

Le comportement antisocial peut provenir de sentiments défensifs (lancer l'agression ou dominer pour éviter d'être agressé ou dominé), ou bien de sentiments agressifs (tous les autres chinchillas doivent être traités, dès le début, comme une menace). Mais quelque soit le cas, le comportement antisocial est toujours traité par les autres chinchillas comme un comportement agressif.

Il développe alors de la crainte et de la méfiance envers sa propre espèce, et son instinct de conservation l'amène à réagir à l'agression prévisible en se sauvant ou en adoptant un comportement antisocial. Comme, à long terme, s'enfuir ne marche pas, vu qu'il peut qu'en même être chassé ou pincé etc., il devra, par la suite, parer à ce comportement antisocial par un comportement similaire, même si ce n'est pas avec la même intensité que ce qu'il a déjà vécu. (Quelques chinchillas vont juste tenir leur position, restant assis avec attention pour être préparé à donner un avertissement sonore au besoin. Ils sont clairement stressés.)

Un exemple de chinchilla socialement négatif est le mâle qui, pendant les introductions, poursuit l'autre mâle et lui arrache les poils de sa fourrure, puis la mâche. S'il agit de cette manière, c'est très probablement parce qu'il était la victime du comportement antisocial d'un autre chinchilla (M ou F) dans le passé. MAIS parfois, un mâle, qui a cohabité avec une femelle, doit être formé hors de ces comportements antisociaux, afin de s'acclimater à une cohabitation M/M. Lorsqu'un mâle est avec une femelle, il suppose qu'il doit assumer le rôle de gardien et les autres mâles sont donc vus comme des adversaires. Le mâle, dans un rapport M/F, deviendra plus territorial. Habituellement, les mâles sont plus orientés vers la dominance et les femelles plus territoriales. Ce sens aigu de territorialisme persiste même après que la femelle soit partie et qu'il n'y plus de femelles présentes, ni leurs odeurs dans les environs. Ainsi, un mâle, qui a été avec une femelle et que l'on veut mettre avec un autre mâle, devra suivre des sessions d'introduction en tant que PROCESSUS pour supprimer ses sentiments de territorialisme.

Socialement positif

comportement social du chinchilla

Les chinchillas qui n'ont eu que des expériences sociales positives avec leurs semblables auront une disposition sociale positive envers les autres chinchillas. Ils supposeront que les chinchillas sont amicaux, ils se précipiteront vers eux pour les saluer et se toiletter pendant les introductions, ils leur tourneront même le dos sans aucune appréhension ou conséquences négatives. Après tout, leur passé ne leur a pas enseigné à être sur leurs gardes, à affirmer une dominance, à être dominés ou à être craintifs. Leur réaction envers d'autres chinchillas est compatible, par opposition à défensive ou à agressive (socialement négatif).

Socialement inexpérimenté

comportement social du chinchilla



Les chinchillas sans expérience sociale réagissent aux autres chinchillas avec naïveté, intérêt et curiosité. Ils ne savent pas quoi prévoir en retour, mais leur approche est ouverte, par opposition à être fermés ou sur leurs gardes. C'est pourquoi le conseil, « essayer un jeune chinchilla comme compagnon » fonctionne souvent, parce qu'un plus jeune chinchilla est souvent socialement inexpérimenté, tant qu'il n'a pas été maltraité par ses semblables.

Quand l'adoption d'un chinchilla se fait auprès d'un grossiste en animaux de compagnie, d'un magasin animalier ou d'un refuge, il y a de fortes chances que le chinchilla soit socialement expérimenté. Il a probablement développé une disposition sociale, positive ou négative. S'il s'agit d'un chinchilla d'élevage ou que le grossiste en animaux de compagnie peut certifier qu'il n'a connu aucun autre chinchilla en dehors de sa famille, alors il y a des chances que le chinchilla soit socialement inexpérimenté.

Le plus facile est de présenter des chinchillas socialement inexpérimentés ou socialement positifs. En fait, dans ces cas, ils peuvent n'avoir besoin d'aucune période de présentation. C'est dans ces circonstances, lorsque l'on présente seulement des chinchillas socialement positifs et/ou inexpérimentés, que les méthodes comme la méthode des cages contiguës et le Smooshing semblent « fonctionner». Dans ces cas, les présentations sont souvent des formalités inutiles.

Cependant, il y a des chances que votre chinchilla NE SOIT PAS socialement positif ou inexpérimenté. En effet, la plupart des propriétaires de chinchillas n'adoptent pas directement chez un éleveur et parce que les particuliers, les animaleries ou les refuges ont habituellement des chinchillas ayant une disposition sociale développée (positive ou négative). Nous avons rencontré suffisamment de types socialement négatifs pour savoir qu'il y a beaucoup de chances, qu'un des chinchillas présenté soit négativement disposé. Aussi, il vaut mieux TOUJOURS être prudent. C'est-à-dire, il vaut mieux ne JAMAIS forcer la confrontation (Smooshing) ou imposer un effort délibéré (méthode des cages contiguës) en présentant des chinchillas. Car ce n'est que lorsque le chinchilla est engagé activement dans une introduction, que sa disposition sociale se révèle. Moment où vous pourrez observer sa réaction face à ses camarades chinchillas. Si vous employez une méthode d'introduction potentiellement catastrophique, vous n'en ferez la découverte qu'à peu près en même temps que le chinchilla subira des dommages, un choc, stress ou même la mort.
Nous recommandons la méthode de Zone Neutre (article du prochain magazine), parce qu'elle permet de créer naturellement des rapports entre les chinchillas, à leur rythme, à leurs conditions. De nombreuses expériences ont prouvé que c'est une méthode efficace qui peut être employée avec chacune des trois dispositions sociales. Il peut y avoir d'autres méthodes qui fonctionnent également bien, dès lors qu'elle respecte la nature des chinchillas et ne les placent pas dans des situations dangereuses.

Le point le plus important devrait être : la PATIENCE

comportement social du chinchilla

La méthode de présentation ne devrait jamais être compromise par des propriétaires pressés qui attendent des résultats instantanés à leurs conditions et non aux besoins du chinchilla.

La relation d'un chinchilla avec son propriétaire n'est pas une indication précise de savoir s'il va ou non s'entendre avec les autres chinchillas. De sorte qu'un chinchilla amical avec les humains pourra être antisocial avec sa propre espèce. Naturellement, il y a des chinchillas qui s'entendent aussi bien avec les autres chinchillas qu'avec les humains. Il est aussi simplement possible, pour certains, qu'ils forment des attachements plus forts, aux gens, ou à d'autres chinchillas, comme une réaction de rebond aux expériences négatives. Celles-ci ayant stimulé la nécessité de chercher un lien de confiance et de compagnie ailleurs.

Il est également vrai que la présentation des chinchillas exige un niveau de compétence intuitive de la part du propriétaire. En commençant par le fait qu'il doit d'abord y avoir un lien de confiance entre le propriétaire et les chinchillas qui doivent être présentés. QUELQUES chinchillas peuvent également exiger une réadaptation comportementale. Après, le propriétaire doit connaître parfaitement le caractère, la personnalité de chacun de ses chinchillas, en prévision d'une éventuelle compatibilité ou incompatibilité.

Selon diverses expériences, la compatibilité est très rapide lorsque les chinchillas partagent des modèles semblables de communication. Par exemple, s'ils sont tous les deux sociables et doux, ou nerveux et énergiques, s'ils sont tous les deux bourrus ou qu'ils « aboient » lorsqu'ils sont soumis au stress, etc. Cela ne veut pas pour autant dire que deux chinchillas qui sont antisociaux, au point de vouloir se tuer l'un l'autre, formeront un « bon couple » ! Le comportement antisocial n'est pas un modèle de communication. Les modèles de communication sont une combinaison du tempérament et du comportement d'un chinchilla concernant les autres.

D'autres facteurs, en plus des comportements antisociaux, qui peuvent compromettre les introductions :

comportement social du chinchilla
  • Si un mâle Alpha (ou dominant) détecte la présence de femelles dans «la zone neutre» (les salles de jeux ne sont pas des zones neutres).

  • Si un des chinchillas a subit de la négligence ou des abus par l'homme et qu'il est devenu hyper défensif envers les personnes et les autres chinchillas.

  • S'il y a « seulement un chinchilla » participant aux introductions, c'est-à-dire, un qui a été gardé séparément des autres pendant une période et qui a établi des sentiments territoriaux pour son propriétaire. C'est PARTICULIEREMENT vrai pour les femelles, elles sont naturellement plus territoriales que les mâles. Avec «seulement un chinchilla» il est très important de se montrer impartial pendant les introductions, car ils essayeront souvent de mettre le propriétaire entre eux, au sens propre comme au figuré, pour maintenir leur statut de «roi ou reine du ménage».

Si un chinchilla grimpe sur le dos d'un autre chinchilla par derrière, ceci s'appelle le «support». Il y en a deux sortes :
  1. Le SUPPORT REPRODUCTEUR se produit entre des membres de sexe opposé pour faire des avances, et bien qu'il ne soit pas prévu pour être contrarier, la femelle peut parfois ne pas apprécier.
  2. Le SUPPORT de DOMINANCE se produit principalement entre les chinchillas de même sexe, afin d'établir la dominance. Il peut se produire entre deux chinchillas quelconques, parfois juste pour obliger l'autre chinchilla à se déplacer hors du chemin pour accéder au bol de nourriture, etc. Le support de dominance peut avoir comme conséquence la copulation, qui cause un emmêlement de la fourrure le long du derrière du chinchilla. Cependant, ce type de support n'est pas dirigé par le sexe, mais par la dominance, ce qui provoque souvent des combats.

Le support de dominance occasionnel est très positif tant que les camarades de cage n'objectent pas énergiquement (avec un comportement antisocial) et qu'il ne mène pas à une rupture de compatibilité. On doit particulièrement observer les mâles en croissance pour que la compatibilité continue lorsqu'ils atteindront l'âge adulte et leur maturité sexuelle. L'un peut émerger en tant que mâle Alpha et terroriser un mâle plus docile. Les chinchillas s'adoucissent et le support de dominance diminue avec l'âge. Un chinchilla, dont le support de dominance persiste et cause des ruptures continuelles de compatibilité, devrait être considéré comme un candidat potentiel à la stérilisation.

Soyez attentif au fait qu'un chinchilla, dans un environnement non attractif, peut recourir plus au support de dominance comme une distraction à l'ennui.

Si le support de dominance entre les mâles qui cohabitent n'est pas un problème fréquent ou sérieux, il est possible de décourager le mâle Alpha sur ces occasions en :
1) Attrapant le mâle Alpha pendant l'acte du support de dominance, de sorte que quand vous réagissez à son comportement spécifique, il puisse mieux établir le rapport entre votre objection et ce qu'il faisait.
2) Disant son nom et « NON » avec une voix basse et une tonalité ferme (les chinchillas tendent à répondre davantage à la tonalité de la voix). Et c'est seulement s'il persiste, que vous devriez procéder à la prochaine étape. Celle-ci est le dernier recours, dont le but est de l'obliger à répondre à votre commande verbale, de sorte qu'à l'avenir seulement la commande verbale soit nécessaire.
3) L'utilisation d'un pistolet à eau : pulvérisez le mâle Alpha seulement UNE FOIS, LEGEREMENT, sur le derrière et dites son nom et « NON » avec une voix basse et une tonalité ferme. Notez que vous ne devez pas tremper le chinchilla, ni employer cette méthode à plusieurs reprises durant le même jour. Car l'humidité pourrait causer une pneumonie ou une maladie respiratoire. Quand le mâle dominant à arrété, donnez lui son bain, de sorte qu'il puisse se nettoyer et redevenir complètement sec.